Moyens Aériens

Les moyens aériens impliqués dans la lutte contre les pollutions en mer sont déterminants pour l’efficacité des opérations.
Ils permettent dans les premières heures d’un sinistre de donner une vision globale de l’ampleur des risques ou de la pollution.
Les aéronefs et hélicoptères pouvant être employés sont nombreux :

 

Le repérage de nappes de produits dérivants

Détection de nappes d’hydrocarbure par avions spécialisés

Avions POLMAR de la douane Française

Repérage visuel de produits déversés à la mer

Avions

hélicoptères

Repositionnement des nappes de produits après leur dérive pour corroborer les prévisions des logiciels de calcul

Le marquage de nappes de produits dérivants

Largage d’une balise de marquage au plus près d’une nappe de produits afin d’en connaitre sa dérive (voir les moyens de repérages) : avion ou hélicoptère

Avion FALCON 50

Hélicoptères

Le traitement au dispersant de nappes d’hydrocarbures

Pulvérisation de dispersants sur une nappe d’hydrocarbure : avion ou hélicoptère munis d’équipements spécialisés Avion type C130


L’acheminement de matériels sur un navire sinistré ou sur un lieu difficile d’accès

Transport par hélitreuillage d’équipements destiné à l’allègement ou au pompage de produits

Hélicoptères type EC225

ec-225


Le Ceppol, peut demander la participation de l’ensemble des moyens étatiques et privés français et étrangers, lors d’une pollution, soit dans le cadre de conventions ou d’accords de coopération, soit par un contrat de prestation.